elsa broustet

Elsa Broustet vit et travaille à Paris. En 2019, elle obtient son Diplôme national d’art à la Haute école des arts du Rhin. A la suite de cette formation, elle décide de partir pour plusieurs mois en Asie du sud-Est.

Elsa Broustet s’intéresse au détail, à l’intime, au quotidien. Elle compose / recompose des paysages,   des décors qui flottent sur le papier mais également dans l’espace puisqu’elle poursuit sa pratique plastique à travers le volume. Au fur et à mesure, lentement, elle accumule les éléments, répétant les motifs qui formeront un ensemble homogène, dans une recherche constate d’harmonie. La place du visiteur fait partie intégrante de son travail. Il est invité à prendre le temps de faire attention, à tourner autour des céramiques posées au sol, voire à tourner les pages des impressions à l’eau forte… Elle s’inspire également des miniatures persanes qui sont un exemple fabuleux de précision, tout en détail et finesse, dans une recherche constante de perfection.

« Si vous vous en tenez à la nature, à ce qu’elle a de simple, à ce qui est petit, que presque personne ne voit, et qui peut justement se transformer à l’improviste en quelque chose de grand, d’incommensurable ; si vous avez cet amour pour l’infime et cherchez fort, simplement, en serviteur, à gagner la confiance de ce qui paraît pauvre alors tout deviendra pour vous plus léger, plus homogène, et, d’une certaine façon, plus propre à réconcilier non votre entendement, peut-être, qui étonné, restera en arrière, mais le plus intime de votre conscience, de votre éveil et de votre savoir. »
Rainer Maria Rilke, « Lettre à un jeune poète », 1929

 

  • 2019
    « Oasis », Kunsthalle, Mulhouse
    « émergences #1 », Galerie Robet Dantec, Belfort

œuvres